Quelles sont vos valeurs ?

ZANGRANDO Jennifer - Diététicienne-Nutritionniste - Docteur en Biologie-valeurs

Qu’est-ce les valeurs ?

C’est ce qui est important, au plus profond de vous. C’est ce qui fait sens pour vous, vous permet d’avancer et vous motive pour faire des actions et vous rendre heureux. Elles ne doivent pas être imposées et il n’y a pas de jugement à avoir sur ses valeurs, ni par vous-même, ni par les autres.  

C’est un peu comme une direction à suivre, que vous ne pouvez jamais atteindre pleinement : un peu comme si vous alliez à l’ouest. C’est différent d’un objectif qui serait quantifiable, comme allez à Brest pour aller vers l’ouest. Les valeurs c’est aussi l’autre versant de la souffrance. Si vous souffrez d’une situation, c’est que celle-ci est importante pour vous et c’est donc que l’on est proche d’une de vos valeurs.

Pourquoi c’est important de connaitre ses valeurs ?

Cela vous permet de faire des choix qui ont du sens pour vous, de faire des actions en accord avec vous-même, pour vous diriger vers ce qui compte. Plus simplement pour être heureux.

Comment les connaître?

Vous pouvez simplement prendre les grands domaines de la vie, ceux écris autour de la cible et vous posez la question pour chacun, qu’est-ce qui est important pour moi dans ce domaine?
Ça peut être, prendre soin de moi en respectant mon corps et être présent pour ma famille et mes amis.
Vous pouvez aussi imaginer que vous êtes à un repas en votre honneur. Toutes les personnes qui comptent sont présentes et font un discours sur vous. Qu’aimeriez-vous qu’elles disent sur vous? Pour rester dans le même exemple : C’est quelqu’un qui sait prendre soin d’elle pour mieux s’occuper des autres. 

Pourquoi je parle de ça ?

Ce sujet est important car il fait partie de ma prise en charge. J’essais de voir quelles sont les valeurs derrière une demande de perte de poids. Maigrir devient parfois central dans la vie de certaines personnes et les actions mises en place peuvent aller à l’encontre des valeurs, ce qui ne rend finalement pas plus heureux. Par exemple :
– ne pas manger même si l’on a faim : s’éloigne des valeurs de respect du corps
– ne plus faire de gâteaux pour sa famille : s’éloigne des valeurs familiales
– refuser les invitations chez des amis : s’éloigne des valeurs d’amitiés

Pour moi, me rapprocher de mes valeurs a été de changer de métier pour faire quelque chose que j’aime mais aussi quelque chose qui permet d’aider les autres… et vous ?

Pourquoi est-ce si dur de prendre soin de soi ?

ZANGRANDO Jennifer - Diététicienne-Nutritionniste - Docteur en Biologie

J’insiste beaucoup sur le fait de prendre soin de soi lors de mes consultations, ça me semble être la base lorsque l’on va consulter un soignant. Aussi parce que, négliger le fait de prendre soin de soi, c’est l’une des causes majeures de la prise de poids. Je ne parle pas ici spécifiquement de l’alimentation mais de façon plus globale. Même si c’est aussi une façon de prendre soin de soi, que de mettre de l’attention sur son alimentation.

Peut-être est-il alors intéressant de vous poser la question de ce qui vous empêche de prendre soin de vous ? De façon non-exhaustive, je vous propose quelques pistes :

– je manque de temps : je suis pris(e) dans toutes les activités quotidiennes de la vie, le boulot, les enfants, les tâches ménagères etc… cela me semble impossible de me dégager du temps

– je fais passer les autres avant moi : je dois m’occuper du reste de ma famille pour qu’il ne manque de rien sinon personne ne le fera (ou pas correctement) ou de mes amis car leurs problèmes sont plus graves que les miens

– je culpabilise : si je m’occupe de moi alors je prends moins de temps pour m’occuper de mes proches et ils sont plus importants à mes yeux que moi-même

– je ne me sens pas légitime : je ne mérite pas de prendre soin de moi car je ne fais pas suffisamment de choses bien autour de moi pour en avoir le droit

– je dois en faire plus pour réussir : si je veux réussir ma vie, je dois faire certains sacrifices donc prendre moins de temps libre pour moi

Ces différentes possibilités peuvent être liées et vous vous retrouvez certainement dans plusieurs de ces affirmations.

Et si vous testiez simplement pour voir ce que ça donne pour vous, voir ce qu’il se passe lorsque vous prenez un peu plus soin de vous ?

Vous pourriez être surpris(e) de voir que finalement : personne ne vous en veut, vous prenez mieux soin des autres, vous êtes plus efficace au travail ou dans vos tâches quotidiennes, vous avez une meilleure estime de vous, vous vous sentez mieux dans votre corps, vous vous acceptez plus facilement ?

A tester 😉

Il n’y a rien de plus fort au monde que la douceur

Qu’évoque cette citation de Han Suyin pour vous ?

Pour ma part, elle m’évoque à quel point certains gestes simples, comme une caresse, un câlin ou un sourire peuvent être forts et faire profondément du bien.

Elle me rappelle aussi comme je peux être dure avec moi-même, à quel point je veux toujours en faire plus pour atteindre mes objectifs, pour réussir. Je pousse parfois mon corps et mon mental au-delà de leurs limites, en pensant que c’est ce dont j’ai besoin pour être plus heureuse, pour être plus forte. Alors que finalement parfois, m’apporter de la douceur par l’autocompassion, par la flexibilité, par de l’écoute, c’est bien plus fort et bien plus proche de mes besoins.

Dans mon travail, j’essaie justement d’apporter cette douceur, de transmettre la flexibilité alors que souvent on attend de moi le contraire. Certaines personnes qui viennent me voir attendent que je sois dure avec elles, attendent un « coup de pied aux fesses » de ma part, que je les dispute car elles pensent ne pas être suffisamment fortes et dures envers elles-mêmes.

J’essaie de ne pas faire ceci. J’essaie plutôt de leur apporter un cadre comme elle le souhaite mais beaucoup plus en accord avec leurs besoins car j’ai le ressenti que c’est de douceur dont elles ont plutôt besoin. Et c’est lorsqu’elles pourront s’apporter cette douceur qu’elles deviendront plus fortes.

A quoi vous fait penser cette citation ? et selon vous, avez-vous le sentiment de vous apporter suffisamment de douceur ?

De quoi ai-je besoin ?

En ce dimanche, peut-être un peu déprimant pour certains à cause du temps, du froid, de la situation sanitaire, de la rentrée… Je vous propose un petit exercice très simple. Juste prendre quelques minutes et vous poser la question : « De quoi ai-je besoin ? ».

De quoi auriez-vous besoin aujourd’hui pour prendre un peu plus soin de vous et améliorer votre dimanche ? et du coup, quelle toute petite action pourriez-vous faire là maintenant pour aller vers ce besoin ?

Alors que j’avais envie de faire une belle publication ce matin sur les réseaux, l’inspiration ne me venait pas. J’ai commencé à m’agacer, mon critique intérieur s’est pointé pour me dire que j’étais nulle car les sujets ne manquaient pas… et BLABLABLA…
Je me suis demandée alors: « De quoi ai-je besoin, là maintenant pour prendre soin de moi? ». La réponse est venue immédiatement…de repos ! Donc plutôt que de passer plusieurs heures à travailler aujourd’hui, je choisis de prendre soin de moi en réduisant mon temps de travail pour me poser et faire une sieste dans la journée.

Je vous invite à essayer ceci pour vous sans plus attendre. Ne cherchez pas quelque chose de compliqué, cela peut-être juste sortir prendre l’air 5 minutes, téléphoner à un proche, manger un chocolat, prendre un bain ou écouter sa musique préférée… et n’attendez pas non plus d’être dans une situation pénible pour vous poser la question. Si je m’étais écoutée tout de suite, je n’aurai même pas eu à m’agacer contre moi-même 😉.

Je vous souhaite un bon dimanche plein de bienveillance envers vous-même ❤