Je manque de volonté

ZANGRANDO Jennifer - Diététicienne-Nutritionniste - Docteur en Biologie - volonté-motivation

Je n’ai pas de motivation

Je n’ai pas assez de volonté. Je n’ai pas suffisamment de motivation. Je n’arrive pas à tenir sur le long terme. Si je n’arrive pas à perdre du poids ou si je reprends dès que je perds, c’est ma faute.
MAIS cette fois, c’est LA bonne, je suis plus motivé(e) que jamais.

Voilà des phrases qui reviennent souvent en consultation. Et si ENFIN on changeait de perspective ? Vous avez déjà tenté de nombreux régimes. Vous vous êtes astreints à des règles alimentaires difficiles. Vous avez supprimé les aliments que vous aimez, le sucre, les féculents le soir. Vous avez pesé vos aliments. Vous avez compté vos calories. Vous avez eu faim, vous avez été frustrés. Vous avez fait des heures de sport que vous n’aimiez pas. Vous avez testé des coupes-faims, des brûles graisses… Peut-être tout ça en même temps, peut-être pendant des semaines, pendant des mois, parfois des dizaines de fois voire même pendant toute une vie.

Des règles trop dures à tenir

Alors d’un point de vue tout à fait objectif, pensez-vous manquer de volonté ? Les autres autour y arrivent-ils ? Pourrait-on émettre l’hypothèse que ce sont les règles imposées qui sont impossibles à tenir ?

En fait, il est impossible de vivre avec des règles alimentaires rigides sur le long terme pour contrôler le poids. Voici l’une des raisons.

Pour faire simple, la prise alimentaire est physiologiquement régulée par certaines parties de votre cerveau :
– le noyau arqué : qui envoie des signaux de faim et de satiété
– le noyau accumbens : qui envoie des signaux de plaisir et de réconfort

Quand vous mettez des règles alimentaires, c’est votre système exécutif qui prend le relais, une partie du cerveau qui sert à l’organisation, le raisonnement, la résolution de problèmes… Sauf que le système exécutif fonctionne comme une batterie et ne peut gérer trop de tâches en même temps. Il s’épuise et d’autres tâches plus importantes passent en priorité. Voilà pourquoi sur le long terme ces règles ne peuvent tenir et pourquoi lors de certains évènements de difficiles ou prioritaires, le régime ne peut durer.

Votre façon de fonctionner est donc tout à fait normale et ce que vous ressentez comme des échecs au contrôle de votre poids n’est que la preuve que votre cerveau fonctionne correctement !

Changez de perspectives, vous ne manquez en rien de volonté !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s